Festival de #MonteCarlo2012 : @allocine tweete tout ce qui bouge


@allocine

Avant-dernier jour du 52e Festival de télévision de Monte-Carlo. Depuis le 10 juin, l’envoyé spécial d’AlloCiné s’en donne à cœur joie, commentant [et photographiant] chaque passage de star TV avec un enthousiasme de gosse et beaucoup de points d’exclamation. Beaucoup.

Emily VanCamp, Melissa Rauch, Rocky Carroll, Mayim Bialik, Eva Longoria, Eva La Rue, Chad Michael… Ils passent tous à la moulinette de son live-tweet. Et j’ai choisi d’en sauver un : le comédien Nathan Fillion alias Richard Castle dans la très bonne série policière Castle [diffusée sur France 2 depuis 2010 et sur l’Internet depuis toujours].

Sur cette twitpic cadrée à la sauvette, il a ce petit sourire débonnaire qui m’incite, comme le community manager d’AlloCiné, à verser dans un certain fanatisme… Pas de typographie excessive pour conclure cet article, mais un smiley HAPPY, certainement. 🙂

Publicités

@NathanFillion = de Caleb à Castle

@NathanFillion

J’étais motivé pour rédiger une news cinoche après ce vendredi 13 bien arrosé [merci @letagparfait, tes 2 ans à la Villette Enchantée étaient mémorables], mais j’ai décidé de rebrousser chemin quand j’ai découvert ce tweet de Nathan Fillion

Qui est-il, quel est son réseau ?

Pour les fans de Buffy, c’est Caleb, le prêtre psychopathe qui bosse pour « la force » et crève l’œil de Xander. Dans la courte et regrettée série culte Firefly, il interprète Malcom Reynolds, un « cowboy » de l’espace à la langue bien pendue. Il reprend d’ailleurs ce rôle dans le film Serenity, réalisé par Josh Whedon – dont j’attends toujours une putain de suite. Durant la grève des scénaristes US de 2007, Whedon et ses frangins créent une mini-série pour le net : Dr. Horrible’s Sing-Along Blog. Ici, Dr. Horrible (Neil Patrick Harris) affronte Captain Hammer (Nathan Fillion).

Et puis il y a Castle, la série qui lui permet – enfin – de s’affirmer à la télévision comme un acteur de standing. Écrivain trublion connu pour ses romans policiers à succès, Richard Castle se retrouve à bosser avec le NYPD pour démasquer un copycat. Sa rencontre avec la détective sexy Kate Beckett lui donne l’idée d’un nouveau best-seller : l’héroïne Nikki Heat vient de naître.

Un rôle qui lui va comme un gant. Références à gogo, humour nerdy. Nat’ est au top ! Et son compte de twitto s’inscrit dans la même lignée, en témoigne son tweet sur le vendredi 13… Merveilleux.