@hitRECordJoe balance le trailer de #TDKR


@hitRECordJoe

Foutre Dieu, le dernier trailer de The Dark Knight Rises est enfin en ligne et autant dire que ça va chier l’enfer. [Merci pour l’info, Joseph Gordon-Levitt.]

L’ambiance de guerre se précise. Bane, le nouveau bad guy décidé à tout casser, va mettre la misère à Gotham et une grosse dérouillée au chevalier noir qui lui suggérera même de l’achever. Grosse crise donc pour l’homme chauve-souris qui va devoir trouver renfort auprès de la femme chatte [pour une alliance tout en cuir] et tenter d’arrêter ce fou furieux.

Dernier épisode de la franchise par Nolan : y a carrément moyen qu’on dépasse le niveau de The Dark Knight. EPIC SHIT.

Pour baver, c’est ici ↓

Publicités

@forumdesimages : la #série Lost selon Pacôme Thiellement

@forumdesimages

On est nombreux à avoir eu le sentiment de s’être fait enfumer par la série Lost à la vue du dernier épisode. Six saisons à attendre des réponses aux mystères scientifico-métaphysiques pour se retrouver au final le cul posé dans une église new age.

Heureusement, le Forum des images nous rappelle qu’on a des mecs comme Pacôme Thiellement (auteur de La main gauche de David Lynch : Twin Peaks et la fin de la télévision) pour dissiper un peu le brouillard. Thiellement se propose donc de faire une analyse de la série en se basant en partie sur la littérature ishrâqîyûn (oui, il faut au moins ça). Il nous donne ainsi les clefs de la logique de Lost.

S’intéressant en particulier à l’un des épisodes les plus détestés du public parce que perçu comme inutile (celui où l’on découvre comment Jack s’est fait tatouer), Thiellement nous livre une lecture pertinente de l’épopée, dépassant le propos initial des auteurs. Mais il le dit lui-même : « Que les scénaristes aient pensé tout ça c’est pas vraiment le problème. » .

J’ai piqué ta curiosité ? L’intervention de Thiellement en vidéo, c’est ici.


@allocine tweete sur #Terminator5


@allocine

Come with me if you wanna lol.

On plonge pas dans une fosse de plus de 11 000 mètres sans séquelle. James Cameron en est la preuve puisqu’il suggère qu’Arnold Schwarzenegger, 64 piges et la déco qui part en sucette depuis un bout de temps, reprenne son personnage de robot mixeur de boyaux dans Terminator 5. Il conseille cependant à Schwarzy de n’accepter le rôle qu’à condition que le futur navet, enfin le film quoi, soit « centré sur son personnage » (propos cités dans l’article d’AlloCiné).

Il semblerait que le réalisateur des deux génialissimes (ouais et j’t’emmerde) premiers volets, rêve de voir la franchise rouler un peu plus dans la boue, voire dans la graisse de feu les gros muscles saillants de papy Arnold. Selon lui, il y aurait « encore de grandes, belles et inexplorées histoires à raconter sur le T-800 ». Ouais, je sais pas trop t’as vu.

Toujours est-il que les absents ont toujours tort et vu que James ne participera pas, il ferait mieux de retourner s’occuper de ses schtroumpfs de l’espace.