@BretEastonEllis : le casting de The Canyons prend forme

Cela fait quelques jours déjà que le producteur @Braxtonpope m’inonde d’emails, demandant mon avis sur le casting de son prochain film : The Canyons, réalisé par Paul Schrader. Emails auxquels je réponds volontiers, après visionnage d’essais filmés de jeunes acteurs et actrices aussi sexy que talentueux. Oui, tu l’auras compris, je pèse dans l’industrie du cinéma. Enfin, comme les 1050 backers qui ont lâché des pépètes sur le projet Kickstarter du film.

L’important, c’est le tweet qui est tombé ce matin sur le compte de BEE, ici scénariste. Deux des rôles principaux viennent d’être attribués. Et je n’y suis pour rien…

@BretEastonEllis

S’il n’y a aucune surprise du côté de James Deen – Ellis tweetait haut et fort qu’il voulait l’acteur porno dans le rôle de Christian –, retrouver Lindsay Lohan à l’affiche de The Canyons est une excellente nouvelle. L’actrice habituée aux scandales se refait actuellement l’abricot avec le personnage d’Elizabeth Taylor dans le téléfilm Liz & Dick. Elle sera parfaite pour amener le grand public dans les salles obscures, à la sortie du film – qui reste un rejeton du ciné indé US.

Seul Hollywood pouvait nous offrir une scène de cul entre James Deen et Lindsay Lohan !

Une brève description des deux personnages ?

Christian :

Christian is handsome, fit, a power player and major manipulator. He lives off a trust fund which pays for a house on the beach and dabbles in such avocations as film producing. But mainly it pays for his hedonistic life style. Christian enjoys setting up three-ways and filming them. Yet, despite his philandering ways, he is possessive about his current live-in girlfriend, Tara.

Tara :

Tara, formerly a model, now arm candy, is “beautiful and withdrawn.” She has spirit and intelligence but somewhere along the way she has sold her pride for the material comforts Christian can provide. Lead role.


@bryangreenberg : now what ?

@bryangreenberg

…Bah regarde la saison 2 de Teen Wolf qui a débuté hier sur MTV.


@ROMAIN_GAVRAS : real men don’t tweet

@ROMAIN_GAVRAS

La semaine dernière, j’ai rattrapé mon retard cinématographique en matant Safe House de Daniel Espinosa, avec Ryan Reynolds et Denzel Washington. Alors ouais, le film se tient. Ça pétarade dans tous les sens. Les couilles de Reynolds prennent du volume au fil de l’intrigue : il passe de l’agent de la CIA chochotte au mec prêt à tout pour obtenir des réponses. Mais au fond, je m’attendais à un truc plus nerveux, façon Jason Bourne. Le seul intérêt réside dans la séquence de fin à Paris, parce que Ryan se la raconte trop en costard, et dans la BO du générique, un morceau du duo Jay Z / Kanye West, No Church in the wild. C’qui m’amène au tweet suivant…

@ROMAIN_GAVRAS

Le nouveau clip de Romain Gavras. On retrouve sans surprise ses thèmes de prédilection : le bordel vs l’ordre établi, la rébellion des opprimés…

Ça commence par le largage d’un cocktail Molotov et ça se conclut par le plan d’un flic en feu, tout ça avant qu’un éléphant se dresse sur ses deux pattes arrières (symbole de liberté et de… non, non, je rigole, aucune idée de ce qu’il branle là, Dumbo). Ce que je sais par contre, c’est que Romain Gavras fait référence aux émeutes grecques – les inserts sur les statues ne trompent pas. Et que la qualité d’son boulot n’est plus à prouver.

Les plans claquent ! Le Molotov allumé au début ; le renoi guerriero à lunettes qui fait des doigts aux condés ; les types qui essayent de passer le mur de boucliers à base de front-kick ; le flic à cheval qui galope comme un cavalier de l’apocalypse…

Tout est dit.


@vicefr : Kevin Smith… sous acides !

@vicefr

Bon, l’intérêt, ce n’est pas de parler de l’interview sous acides réalisée par un putain de hipster. Mais d’faire le lien entre ce tweet et le dernier film de Kevin Smith, Red State, que je considère comme un chef-d’œuvre.

En changeant régulièrement de point de vue afin qu’on ne s’identifie jamais aux personnages, Kevin Smith fait du spectateur un témoin paumé, incapable de comprendre comment trois adolescents censés partouzer une vieille MILF dans une caravane pourrie, se retrouvent pris au piège entre une bande de chrétiens fanatiques et l’ATF envoyée pour faire le ménage en flinguant tout ce qui bouge, sans sommation.

Un sentiment bien étrange, déjà éprouvé après la projection de Burn After Reading des frères Cohen, qui est ici poussé à l’extrême. Et que je te suggère d’explorer en achetant le DVD ou le Blu-Ray de Red State (sortie française la semaine prochaine).


#FF @marisatomei


@marisatomei

Actrice américaine talentueuse, je n’ai hélas pas la reconnaissance internationale que je mérite… J’ai gagné l’oscar du meilleur second rôle féminin en 92 pour My Cousin Vinny… Dans les années 90, George Constanza, personnage de la série Seinfeld, était à deux doigts de sortir avec moi [je craque pour les chauves un peu enrobés]… Mes deux derniers grands rôles au cinéma étaient dans The Wrestler et The Lincoln Lawyer

Je suis, je suis ? Marisa Tomei. Bravo twitto, tu as gagné le droit de me suivre !


@MK2Cinema : le Festival de Cannes pointe le bout de sa péloche à Paris

@MK2Cinema

La première édition de « Cannes à Paris » aura lieu au cinéma MK2 Bibliothèque durant le weekend de clôture du festival, du 25 au 27 mai 2012. Cette initiative, mise en place par @lemondefr, @Trois_Couleurs et @Canalplus avec le soutien de Gilles Jacob et @THIERRYFREMAUX, permettra aux cinéphiles parisiens, malheureux de ne pouvoir fouler le tapis rouge, de visionner des films issus de la sélection officielle (une quinzaine environ) dans la grande salle du MK2 Bibliothèque, chaque jour à partir de 8 h 30.

En plus des places à la séance, des pass seront disponibles à partir du 16 mai (pass intégraux et pass à la journée) pour profiter pleinement de cette fantastique opportunité.

J’allais presque oublier la cerise sur le gâteau ! La cérémonie de clôture sera retransmise en direct (toujours dans la grande salle du MK2 Bibliothèque). Que du bonheur en perspective.

Pour en savoir plus, allez faire un tour sur le site MK2, ici.


@ChloeGMoretz : enfant star



@ChloeGMoretz

Je ne vais pas m’emmerder à faire un récap de toute sa filmo et à raconter sa success story. L’important, c’est que Chloë m’a troué le cul dans (500) Days of Summer, pour m’le botter définitivement dans Kick Ass. J’ai tout de suite compris que j’avais face à moi une STAR en devenir. STAR dans le sens où l’entendait le cinéma des années 50. (Exit Miley Cyrus, Zac Efron et cette pouffe de Scarlett qui, il y a peu, a eu droit à son étoile sur Hollywood Blvd…)

En plus d’être une excellente actrice, expressive, protéiforme, la jeune Chloë est juste MA-GNI-FI-QUE. Qui n’aurait pas envie de coucher avec elle ? Et c’est bien le problème, elle n’a que 15 ans.

J’me rappelle que, quand j’étais môme, je fantasmais sur des actrices trop vieilles pour moi et calculais l’âge probable qu’elles auraient à mes 18 ans pour leur mettre un petit coup. Nous sommes en 2012 et j’me retrouve à calculer l’âge que j’aurai une fois qu’ces gamines auront atteint la majorité…

Mais pourquoi ne pas filer à Hollywood, me diras-tu ? Là où les puissants de l’Entertainment transforment nos gamines en putes et nos gamins en playboys bodybuildés, afin de mieux vendre leurs produits. Là où les excès surpassent les lois.

Tiens, tu savais que Drew Barrymore était rentrée en cure de désintox à 13 ans ? Il y a aussi le récent témoignage de Corey Feldman, enfant star des années 80 (The Goonies, Stand by me…) qui, suite à la mort de Corey Haim (en 2010), son partenaire dans The Lost Boys, a décidé de révéler qu’ils avaient tous deux été violés dans leur jeunesse par des gens de l’industrie. Raison pour laquelle, selon lui, ils ont été mis au placard. (Entre nous, une fois adultes, leur gueule de crackhead a sans doute découragé pas mal de réalisateurs.)

Bon, bon, bon, trouver une conclusion à un papier rédigé sur un coup de tête et qui parle pédophilie et cinéma, c’est pas gagné, hein. Mais y a matière à pondre un bouquin. Go.